Programme du Gouvernement 2009-2012

 

Vision

–  La société roumaine a été le témoin d`une tragédie sans pareil dans son histoire récente. Plus de 50 vies humaines ont été perdues à la suite de certaines carences d`intégrité dans la manière où l`administration de la Roumanie sert ses citoyens. Cette réalité tragique a créé un horizon d`attentes au niveau de la société qui va au-delà de ses causes immédiates et qui ne peut pas être ignoré. Elle a donné, à la fois, un mandat moral aux partis politiques élus démocratiquement au Parlement de la Roumanie de conférer, a donné confiance à une formule de gouvernance différente de la pratique politique consacrée.

–  Le programme de ce Gouvernement doit répondre à ces réalités, tant pour avoir un effet durant la période limitée du mandat reçu, que pour jeter les fondements de développements structuraux dans le futur.

–  Ce Gouvernement ne peut pas et ne s`assumera pas la charge de s`engager sur tous les fronts de réforme dans la société roumaine. Mais ce que s`assume ce gouvernement est un paquet de mesures concrètes, en nombre limité, mais ayant un impact et relevance systémiques, pour lesquelles il a l`intention de rendre compte à la fin du mandat aux forces politiques et à la société.

–  Premièrement, ce Gouvernement assurera l`organisation des élections programmées dans le courant de 2016. La Société roumaine dans son intégralité attend un cycle électoral différent des cycles antérieurs. Au niveau politique, il est nécessaire un délai au cours duquel les partis politiques puissent définir leur programmes et les équipes qu`ils présenteront dans la course électorale. Les citoyens, à leur tour, doivent accroître l`intérêt et l`implication dans la vie sociale des communautés dont ils font partie, en sorte qu`ils puissent participer activement et aussi bien que possible, indépendamment informés, dans le processus électoral.

–   Les missions de ce Gouvernement seront de mettre en place le cadre nécessaire, neutre du point de vue politique, dans le cadre duquel aient lieu ces préparatifs structuraux. Dans le même temps ce Gouvernement mettra en place le cadre organisationnel approprié pour le déroulement des élections dans des conditions optimales pour tous les Roumains où qu`ils se trouvent. 

–  Dans le même temps, ce Gouvernement cherchera à créer des mécanismes optimaux d`informer le milieu politique en liaison avec les mesures exécutives ou législatives qu`il adoptera. Cette même logique sera appliquée aussi à l`adresse de tous les partenaires sociaux, envers lesquels ce Gouvernement manifestera transparence et ouverture, en mettant en place des systèmes novateurs de consultation et d`échanges d`idées.

–  Non pas en dernier lieu, le Gouvernement testera et appliquera de nouvelles méthodes de travail pour ce qui concerne le fonctionnement interne de l`appareil central (Gouvernement et ministères) dans la recherche de laisser à la fin du mandat une série de solutions alternatives viables pour le bon fonctionnement de l`administration.

–  Pour ce qui concerne les politiques et les domaines économiques prioritaires, l`objectif majeur de ce Gouvernement est de consolider les paramètres macro-économiques, les perspectives de développement durable du pays.

–   A cet effet, le Gouvernement se focalisera sur l`identification et la suppression des vulnérabilités dans l`absorption des fonds européens. Le Gouvernement engagera des contacts immédiats avec tous les services de la Commission européenne chargés de gérer les différents instruments financiers et identifiera des solutions rapides de mise en œuvre et de suppression des blocages.

–  Les investissements dans l`infrastructure seront traités prioritairement, estimés comme un élément essentiel dans le déblocage du potentiel d`attirer des investissements en Roumanie ; l`état des projets qui sont en cours sur tous les tronçons paneuropéens (routiers et ferroviaires) sera évalué en vue d`accélérer leur déroulement.

–  Sur le plan de l`agenda européen et de politique européenne, la Roumanie doit manifester une position ferme dans le contexte géopolitique actuel, qui devient de plus en plus complexe et difficile.

–   La cohésion politique dans le cadre de l`Union européenne a été érodée cette dernière année de crises profondes, celle de l`euro, le défi du système actuel de traités, venant de la part de la Grande Bretagne, la crise sans précédent de la migration vers l`Europe, ou les attaques terroristes de grande ampleur en France. Toutes ces crises ont témoigné de l`existence de lacunes dans l`architecture juridique et institutionnelle de l`Union, qui doivent être résolues en parachevant le processus d`intégration dans des domaines comme le marché unique, la monnaie commune ou le cadre de fonctionnement de l`Espace Schengen. Dans le même temps, elles ont relevé des différences majeurs de vision entre les Etats ou groupes d`Etats et, sur cette toile de fond, les courants politiques de facture populiste – extrémiste ont acquis de relevance électorale de plus en plus grande et dans un nombre plus grand d`Etats européens.  

–  En tant que le 7ème Etat dans l`ordre de grandeur de l`Union européenne, la Roumanie ne doit pas  assister passivement aux grands débats fondamentaux qui se préfigurent dans le courant des 2016. La Roumanie doit choisir la stratégie de négociation concernant les demandes de la Grande Bretagne et elle doit établir sa position dans la gestion de la crise de migrants et dans les révisions des politiques européennes qui surviendront les 6 prochains mois au niveau des règles de fonctionnement Schengen, soit dans le domaine de la protection des frontières, de l’intégration des migrants ou du système commun d`asile. La Roumanie poursuivra ses intérêts nationaux lors de tous ces débats, mais, dans le même temps, elle promouvra les valeurs et principes clé qui sont au fondement de l`Union européenne.  Ce Gouvernement cherchera des alliances de contexte avec les Etats membres qui ont des visions communes en la matière et augmentera le poids à son vote dans le processus de décision.    

Au niveau international, la Roumanie se trouve à la confluence de phénomènes globaux avec des conséquences profondes dans son agenda interne ou européen.

Le Partenariat stratégique avec les Etats-Unis d`Amérique a été et demeure le pilier central de la politique externe de la Roumanie.

La politique menée par la Fédération de Russie dans le voisinage oriental de l`Union européenne et de la Roumanie génère une instabilité continue, durable, face à lqaquelle la Roumanie doit trouver des réponses et des stratégies appropriées.

Le conflit de Syrie et la relation de l`Union européenne avec la Turquie, en train d`être fondamentalement révisée, créeront des opportunités de politique externe que la Roumanie devra gérer attentivement tant dans l`affirmation de ses positions au niveau européen, que dans ses relations bilatérales.