Structure

Le Ministère des Affaires étrangères (MAE) est organisé et fonctionne en conformité avec la HG no. 8 du 9 janvier 2013 sur l’organisation et le fonctionnement du Ministère des Affaires étrangères.

L’activité du ministère est conduite par le ministre des Affaires étrangères, qui le représente en même temps dans ses rapports avec les autres autorités publiques, avec les personnes juridiques et morales du pays et de l’étranger, ainsi que dans la justice. Le ministre des Affaires étrangères est aussi responsable pour l’entière activité du ministère devant le Gouvernement et, en qualité de membre du Gouvernement, devant le Parlement.

Le ministre délégué aux Roumains de l’étranger, qui également déroule son activité dans le cadre du Ministère des Affaires étrangères, coordonne les activités dans le domaine des relations avec les Roumains de l’étranger.

Le ministre des Affaires étrangères est aidé dans son activité par cinq secrétaires d’Etat et un sous-secrétaire d’Etat, par le secrétaire général et le secrétaire général adjoint. Les attributions des secrétaires d’Etat et du sous-secrétaire d’Etat sont établies par ordre du ministre des Affaires étrangères.

L’agent gouvernemental pour la Cour européenne des droits de l’homme, ayant le rang de directeur général, subordonné au ministre des Affaires étrangères, fonctionne également dans le cadre du ministère des Affaires étrangères, aussi bien qu’une direction chargé de l’activité de l’agent gouvernemental. Les attributions de l’agent gouvernemental pour la Cour européenne des droits de l’homme are établies par ordre du ministre des Affaires étrangères.

Toujours dans le cadre du MAE fonctionne l’Agent gouvernemental pour la Cour de justice de l’ Union européenne, chargé de la représentation de la Roumanie devant la Cour de justice, devant le Tribunal de l’Union européenne et les autres institutions de l’Union européenne, ainsi que devant la Cour de justice de l’Association européenne de libre-échange.

Le Ministère des Affaires étrangères, par la Direction pour le contrôle des exportations, fonctionne comme autorité nationale dans le domaine du contrôle des exportations de biens à double usage, du contrôle des exportations, des importations et des autres opérations avec des produits militaires.

Le Ministère des Affaires étrangères coordonne également le Collège du MAE, un organe consultatif, ainsi que des autres organismes consultatifs mis en place en vertu de la Loi.

L’activité spécifique du ministère est déroulée par le personnel diplomatique et consulaire, dont le statut, les droits et les obligations sont réglementés par la Loi nr. 269/2003 concernant le Statut du corps diplomatique et consulaire de la Roumanie. Le personnel diplomatique et consulaire fonctionne dans l’administration centrale ou dans le service extérieur.

MAE est pourvu de personnel diplomatique et consulaire, de personnel avec des postes d'exécution spécifiques, de fonctionnaires et d’agents contractuels.

Le nombre maximum de postes au Ministère des Affaires étrangères est de 886 pour la Centrale du MAE (sans compter les dignitaires et le cabinet du ministre) et de 1332 pour le service extérieur.

Le service extérieur du Ministère des Affaires étrangères comprend les ambassades, les consulats et les instituts culturels.

Les institutions suivantes sont subordonnées au MAE : L’Institut Diplomatique Roumain, une institution publique, financée par ses propres recettes et des subventions du budget de l'État.

Subordonnée au MAE et coordonnée par le ministre délégué aux Roumains de l'étranger est l'Institut « Eudoxiu Hurmuzachi » pour les Roumains de l'étranger, institution publique munie de personnalité juridique.

MAE coordonne l’activité de :

  • La Commission Fulbright, une organisation binationale à but non lucratif qui gère les échanges éducatifs et scientifiques entre les gouvernements de la Roumanie et des États-Unis ;
  • L’Institut européen de Roumanie, une institution publique munie de personnalité juridique.

Des fonds du Ministère des Affaires Etrangères sont financés aussi les secrétariats de l’Association de droit international et de relations internationales, de l’Association internationale d’études sud-est européennes et de la Maison de l’Amérique latine.