Centre de presse

L’entretien de la ministre déléguée aux Affaires européennes, Ana Birchall, avec l'ambassadeur de Géorgie à Bucarest, Ilia Giorgadze

Type: 
Communiqué
Date: 
03/17/17

Ana Birchall: La Roumanie va rester un partisan important du parcours européen de l'État géorgien, un processus que notre pays va encore poursuivre

 

Le 17 mars 2017, la ministre déléguée aux Affaires européennes, Ana Birchall, a eu un entretien avec l'ambassadeur de Géorgie à Bucarest, Ilia Giorgadze. Lors des discussions on a abordé des questions d'intérêt sur les relations de la Géorgie avec l'Union européenne, ainsi que sur l'état et les perspectives des relations bilatérales. 

La ministre déléguée a félicité la partie géorgienne pour la finalisation du processus de prise de décision au niveau de l'UE sur la libéralisation du régime des visas de courte durée pour les citoyens géorgiens, qui va devenir une réalité à partir de la fin du mois de mars. En outre, elle a salué les progrès faits en ce qui concerne l'accomplissement des reformes intérieures et la mise en place de l'Accord d'association (AA/DCFTA) conclu avec l'Union européenne et a encouragé la partie géorgienne de maintenir le rythme de ces accomplissements pour assurer la durabilité du processus de modernisation et de développement de la Géorgie. « Je suis heureuse que les efforts des autorités et de la société géorgienne sur la libéralisation du régime des visas ont été récompensés, et ce désir deviendra réel lors de l'entrée en vigueur de la décision de l'UE le 28 mars », a déclaré la ministre déléguée Ana Birchall.

L'officielle roumaine a évoqué l'appui ferme et constant de la Roumanie pour les aspirations européennes et euro-atlantiques de la Géorgie et a rassuré de la poursuite du soutien pour faire avancer les processus en cours et pour les faire transposer en réalité. «J'ai encouragé les partenaires géorgiens à garder le rythme de développement et de réforme visant l'assurance de la durabilité du processus de modernisation de la Géorgie. La Roumanie va rester un partisan important du parcours européen de l'État géorgien, un processus que notre pays va encore poursuivre. Ensuite, la Roumanie démontre son ouverture pour appuyer tant de manière technique, qu'à travers l'expertise, la mise en place par la Géorgie des accords d'association et de libre-échange», a souligné Ana Birchall.

La ministre déléguée aux Affaires européennes a souligné que l'année 2017 est une borne de référence en ce qui concerne la relation bilatérale Roumanie-Géorgie, étant donné que cette année on célèbre le 25e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux pays, la Roumanie étant le premier État qui a reconnu l'indépendance de la Géorgie.

En évoquant l'intérêt stratégique que notre pays accorde au voisinage oriental, l'officielle roumaine a souligné le besoin d'un agrément en ce qui concerne les objectifs concrets de la relation de l'UE avec les partenaires orientaux, dans la perspective du prochain sommet du partenariat oriental, qui aura lieu en novembre. La ministre déléguée a souligné « qu'on a besoin de nouvelles incitations politiques et des résultats concrets pour les citoyens des pays partenaires qui ont signé les accords d'association, nécessaires pour garder ces États près de l'Union, de l'ensemble des valeurs et des principes européens ».

L'interlocuteur a souligné que l'intégration européenne et euro-atlantique est une priorité de la politique étrangère géorgienne et il a remercié pour l'appui constant de la Roumanie afin de réaliser cet objectif. L'ambassadeur géorgien a réitéré l'engagement de la partie géorgienne pour continuer les reformes importantes sur des piliers multiples.

Ensuite, la ministre déléguée Ana Birchall a accepté l'invitation du ministre géorgien de l'intégration européenne et euro-atlantique, Viktor Dolidze, de participer à la 13e Conférence Internationale Annuelle « Georgia`s European Way » qui aura lieu à Batumi en Géorgie le 13 et le 14 juillet.

En outre, l'officielle roumaine et l'ambassadeur de la Géorgie ont convenu sur l'organisation en Roumanie d'une conférence commune régionale sur la mise en place de la Convention d'Istanbul et la lutte contre la violence domestique et à l'égard des femmes.